H.K Eichi Kei

Oeuvres

Démarche artistique

Des chercheurs ont trouvé que le poids de l’âme est de 21 grammes. Je ne suis pas sûr que l’âme ait un poids, mais je peux sentir qu’elle existe à travers les mouvements de mon corps, mes pensées et le flot de mes émotions.
Je dirai que l’âme est collée sur le corps, plutôt que d’exister en son sein. C’est ce que je déduis du sentiment familier et indescriptible de l’âme s’éloignant du corps que nous avons tous ressenti à un moment ou un autre. Le moment où l’on est presque inconscient avant de s’endormir, lorsque notre esprit devient flou sous l’emprise de l’alcool ou de drogue et le sentiment étrange de satisfaction sexuelle mélé de manque… C’est le moment d’entre deux, comme si ma conscience allait me quitter pour ne jamais revenir. Si l’âme décide de quitter notre corps, est-ce la fin de notre existence ? Que signifie vraiment la mort ? Je crois qu’en essayant de dessiner la disparition de l’âme, je suis capable d’apréhender le sentiment tangible d’être en vie en tant qu’être humain.
Il y a des moments dans ma vie que je trouve assez absurdes. Plus je me plonge dans quelque chose, plus il me vient des interrogations ennuyeuses. Le plaisir d’être diverti en regardant un film, en lisant un livre et en jouant à des jeux, et les désirs de nourriture et sexuels, nous les éprouvons au quotidien. Mais parfois, je suis très déconcerté par les raisons pour lesquelles nous effectuons ces actions. Je ressens ce même sentiment lorsque je crée mes oeuvres. Je me demande souvent pourquoi je peins de telles toiles. En m’interrogeant sur la réponse à cette question et sur la question elle-même, j’ai réalisé que la seule chose à faire pour trouver des réponses est de continuer à dessiner, à créer. Mon travail est le résultat de ma lutte pour essayer d’empêcher ma conscience chaotique de se détacher de mon corps, une sorte de témoignage pour compenser les sentiments que l’on ressent quotidiennement.
Pour moi, le plus important lorsque je crée mes oeuvres est d’exprimer autant de concepts que possible dans une sorte d’incertitude ambigüe. Ce que je représente visuellement est assez facile à reconnaître mais j’aimerais que les idées derrière le visuel restent obscures. Lorsque l’on me demande ce que j’essaye de représenter dans mes oeuvres, il m’est bien souvent difficile de répondre. Je ne pense pas avoir de réponse claire à cette question.
Plutôt que de considérer les toiles comme des compositions de fleurs et de figures humaines, je les considèrent comme des paysages. En transformant les figures humaines en paysages, les caractéristiques humaines s’étiolent, les faisant moins ressembler à des êtres humains qu’à des figures obscures. La composition spaciale unique de « Ma » (le vide ) dans la peinture japonaise, représente également l’âme emprisonnée entre la vie et la mort. La floraison et la décomposition des fleurs, d’un autre côté, symbolise le passage du temps. C’est une célébration de la naissance et, en même temps, un hommage d’adieu à la mort. Pour moi, les fleurs servent à emplifier la figure humaine. Je pense que ce motif convient parfaitement à mon intérêt du moment.
Je ne peut pas prédire l’évolution future de mon travail étant donné qu’il est lié aux changements de mes pensées. Cependant, mon intention première de peindre dans le but pratique de connecter ma conscience à mon corps restera inchangée.

Expérience personnelle

Licence en Art, Département de peinture à l’huile, Université des Beaux-Arts de Musashino.

Sélection d’expositions en solo

2016 « Container of the ghost 2nd GIG », 634tenjishitsu, Tokyo
2015 « Container of the ghost », KINOSHO KIKAKU, Tokyo
2011 « Whisper of Life », KINOSHO KIKAKU + Gallery156, Tokyo
2010 « sorezoreno tasya 2010 », Gallery K, Tokyo
2010 KINOSHO KIKAKU + Gallery156, Tokyo
2009 KINOSHO KIKAKU, Tokyo
2008 Gallery K, Tokyo
2007 Gallery K, Tokyo
2006 Gallery K, Tokyo
2005 Futaba Gallery, Tokyo

Sélection d’expositions en groupe

2015 « Colorful#2 », 634tenjishitsu, Tokyo
2014 « Colorful », 634tenjishitsu, Tokyo
2014 « Reborn », KINOSHO KIKAKU, Tokyo
2012 Butchart International Contemporary Art Space, Taipei
2011 AHAF 2011 Seoul, Seoul
2011 Art Fair Kyoto, Kyoto
2011 Young Art Taipei, Taipei
2011 « Resonance Effect », KINOSHO KIKAKU + Gallery156, Tokyo
2010 « GEISAI TAIWAN#2 », Huashan Creative Park, Taipei
2010 Art Fair Kyoto, Kyoto
2010 « Humie », Gallery K, Tokyo
2009 TCAF 2009
2008 AHAF 2008
2008 Focusing on a new generation in Tokyo 2008

Prix

Prix d’encouragement, « 21è bourse HOBLEIN »